Nul n’est plus esclave que celui qui se croit libre sans l’être.
Johann Wolfgang von Goethe

Students For liberty – Paris défend trois grands principes :

 

Les libertés civiles

Chacun est libre de vivre sa vie comme il l’entend. La société et l’Etat n’ont pas la légitimité d’imposer par les lois un mode de vie. Les individus sont mieux placés qu’une administration centrale pour savoir ce qui est bon pour eux. Cela permet en outre de redonner la responsabilité de leur vie aux individus, qui feront leurs propres choix selon un processus d’apprentissage.

Les questions du mariage, des drogues, de la liberté d’expression, de la neutralité d’internet, sont autant de sujet capitaux où les individus doivent retrouver la liberté de choix.

Les libertés économiques

On ne peut vivre en Homme libre que si l’on est indépendant économiquement. Les libertés économiques sont au même niveau que les libertés civiles et sont indissociables. Les libertés économiques sont le meilleure moyen d’améliorer la qualité de vie, les pays les plus libres sont ceux qui ont le meilleur niveau de vie.  La richesse est créée par l’échange volontaire dont le moteur est l’espérance d’un gain, gage de soutenabilité d’un projet.

Les questions du libre-échange, de la liberté d’entreprendre, de la contribution équitable face à l’impôt, d’une législation favorable aux initiatives, doivent être défendues pour permettre à chacun de mieux vivre selon ses choix.

Un Etat recentré

Un pays où l’Etat s’occuperait de tout, serait un pays totalitaire mais à partir de quand le devient-il ? La question de la taille et des limites de l’Etat est indissociable de la liberté. Chaque fois que l’Etat légifère ou décide de prendre en charge un domaine, cela se fait toujours au détriment de la liberté de choix des individus. Un Etat qui s’occupe de tout, c’est un Etat qui fait tout très mal.

Recentrons l’Etat sur les fonctions qu’il est le seul à pouvoir assumer, sécurité, diplomatie et justice. La société civile est parfaitement en mesure de s’occuper du reste et en évitant les tensions politiques.

En deux mots : Libre et Responsable